On dit qu'après une bonne séance d'entraînement, le corps doit se remettre de tout ce qu'il a perdu, mais la vérité est que je sens que la seule façon de récupérer est quand mon entraîneur met sa bite au fond de moi. J'aime qu'il soit un pervers et qu'il me pénètre jusqu'à l'épuisement. Bien sûr, je dis toujours à mon petit ami que je suis restée debout tard à l'entraînement, mais la vérité est que chaque jour je vais chez l'entraîneur pour une bonne baise. Je suis accro à sa bite, parce qu'il me satisfait et me met en quatre comme une salope. Honnêtement, cet homme me rend folle.