Après plusieurs mois de désintoxication pour dépendance au jeu, mon père n’en pouvait plus et s’est enfui de la maison. Dans sa note d'adieu, il s'est seulement excusé et a dit qu'il espérait me revoir. Ses collecteurs, très usuraires, n'oubliaient pas les dettes et ne le poursuivaient pas, préférant recouvrer chacune de ses dettes auprès de moi, dans l'espoir de le voir revenir s'il savait que j'étais en difficulté. Cela n'est jamais arrivé et jusqu'à ce jour, j'ai été son jouet sexuel. L'un des nouveaux agents de recouvrement semblait gentil, mais en échange il m'a demandé d'être son serviteur et m'a même donné un uniforme de femme. Il m'a fait cuisiner et polir son argenterie... et bien sûr, plus d'une fois, je me suis penché pour lui.