Stefanie a toujours été très timide. Derrière de grandes lentilles rondes, elle semblait se perdre pendant ses études au lycée. À l’université, déjà avec un peu de confiance, elle commence à étudier les arts dramatiques et sa vie devient art ; photographies, discussions, innombrables peintures, musées, tableaux, pièces de théâtre, sculptures. Dans ce monde, elle a rencontré son amant, un professeur d’histoire et photographe très savant qui l'a simplement hypnotisée ; où qu'il soit, elle était, dans ses cours, sa muse et dans sa chambre, il était son désir le plus délirant. Ce n’est qu’en la touchant qu’elle s'est réchauffée et est tombée à ses pieds. Stefani aime crier, gémir, trembler et se mouiller avec lui ; elle ne s'en lasse jamais.